blog eye-opening

Réduire les frais de personnel grâce à la gestion à distance

L’ouverture et la fermeture du magasin sont des actions qui engendrent des risques. Vous préféreriez à ce moment-là être accompagné d’un garde du corps. Malheureusement, ça s’avère beaucoup trop couteux dans la plupart de cas. Avec Virtual Close Protection, BigBrother a développé, en collaboration avec Makro Pays-Bas et Trigion une solution qui assure la sécurité à distance en début et en fin de journée.

Il est encore tôt dans la matinée. Le manager de la filiale Makro monte dans sa voiture et place son smartphone dans le kit mains libres. Le programme Virtual Close Protection est activé lorsqu’il entre dans la zone commerciale. La zone commerciale est une zone numérique qui englobe un certain nombre de rues ou un quartier déterminés à l’avance. Lorsqu’il pénètre dans cette zone, l’équipe de Trigion reçoit un signal dans le poste de contrôle, après quoi elle contacte le manager par téléphone. Entre-temps elle contrôle, à l’aide des caméras de sécurisation de BigBrother si l’immeuble est en sécurité.

Une deuxième paire d’yeux
Lorsque l’équipe de Trigion remarque quelque chose de suspect, elle le signale à un collègue de la sécurité qui va vérifier la situation sur place. On demande alors au manager d’aller garer sa voiture provisoirement et d’attendre de nouvelles instructions. Lorsque tout est en ordre, le manager peut poursuivre son chemin vers la filiale et le magasin peut être ouvert en toute sécurité. Le magasin et les environs sont surveillés de près jusqu’à ce que le manager soit rentré et que les protocoles d’entrée aient été parcourus. À la fin de la journée de travail, le processus est répété dans l’ordre inverse.

Réduire les coûts et augmenter la sécurité
La sécurisation à distance permet de réduire considérablement les coûts de gardes sur place et garantit la sécurité et le sentiment de sécurité de vos employés. Virtual Close Protection est un exemple clair d’une connexion intelligente et innovante entre les systèmes et les parties concernés.

mardi 4 mars 2014